Dénomination : Site de l'ensemble scolaire Saint-Denys / Saint-Joseph
Siège social : 30-32 rue du moulin - 13160 - Châteaurenard
Tél ECOLE : 04 90 94 06 05 - Tél COLLEGE : 04 90 94 02 78
Site hébergé par : ovh.com
CA S'EST PASSE A SAINT-JOSEPH
2010 / 2011
L’année s’est écoulée, ce qui est important c’est la sympathie des jeunes, leur volonté sur le terrain et puis quel plaisir de prendre le temps de se rencontrer et de
mieux se connaître.

Une semaine FINALE au collège Saint Joseph de Châteaurenard
Durant la saison les équipes ont été représentées par niveau : 6ème 5ème

Le 14 juin 2011

Valentin marque 1 but chez les SERAPHINS

2 passes décisives de Allan, 1 de Luc et 1 de Brice chez les IVOIRIENS.

Brice marque les 4 buts qui les classent en tête et deviennent champions dans leur catégorie.
LE JOURNAL FOOTBALLISTIQUE 2010 / 2011
« Avant la réforme des lycées, c’était déjà difficile de choisir les options de la classe de 2° déclare Marie, la maman de Chloé  « mais là ça devient vraiment
compliqué !Heureusement que le collège Saint Joseph a eu l’idée d’organiser une réunion pour nous aider … »

Les directeurs des établissements généraux et techniques d’Avignon et d’Arles s’étaient en effet déplacés à la demande du chef d’établissement du collège pour
rassurer des familles déjà informées par son propre bureau d’information et d’orientation.

Par ailleurs, l’objectif était aussi de faire découvrir, à ceux qui s’interrogent encore, les multiples possibilités offertes par des établissements aussi prestigieux que celui
des Compagnons du Devoir ou l’Ecole Hôtelière d’Avignon.

« Parler de l’avenir et s’imaginer l’année prochaine, ça aide quand on se sent découragé » concluait Kévin, un jeune collégien, à la fin de la réunion.
REUNION d'INFORMATION APRES LA 3°
« Pour moi, c’est comme au football : y a les entraînements et puis , y a les matches.
Les entraînements, c’est les révisions ; et le brevet blanc, c’est le match de préparation en attendant le match de coupe, le vrai brevet, à la fin du mois du mois de juin ».

Voilà comment Kevin, élève de 3° au collège Saint Joseph, envisage cette  première épreuve de brevet blanc .

De fait, les collégiens sont préparés à affronter l’épreuve de fin de 3°,  sur tous les plans.
Rien, pas même l’organisation, ne pourra les inquiéter le jour J.

Au collège Saint-Joseph, le responsable a préparé l’épreuve « à l’identique » : la pièce d’identité est réclamée à leur entrée dans la salle, les élèves composent sur
des feuilles de copies d’examen et les tables sont numérotées.

Enfin, l’équipe pédagogique ajoute aux  cours prévus dans l’emploi du temps , des séances de révisions  prévues  tout au long de l’année, plusieurs soirs par semaine,
en français et mathématiques, notamment.

Un deuxième entraînement au brevet est prévu les 17 et 18 mai : dates assez proches de l’épreuve véritable pour que les derniers conseils prodigués par les
enseignants portent définitivement leurs fruits.

Comme le dit l’un des collégiens  avant d’entrer dans la salle d’examen : « C’est le début de la dernière ligne droite…. »

Florence Garot.
Collège Saint Joseph : passage du brevet blanc.
Une journée à Arles
Back
Next
« Ici étaient enfermés ceux qui s’opposaient au Régime de Vichy. Ils attendaient, après un procès sommaire, leur départ pour la déportation vers les camps de la mort nazis. »

Devant les portes de l’ancienne prison, barrées de gros verrous, les élèves écoutent avec attention Monsieur Georges Carlevan, malgré un froid  mordant  qu’accentue le  mistral.
Cette année pour mieux comprendre  la Résistance et sa répression, les élèves de 3ème du Collège Saint Joseph de Châteaurenard ont choisi un parcours dans Arles.
Celui-ci permet de découvrir les lieux marquants de l’Occupation, de la Résistance et de la Déportation mais aussi les traces des bombardements de la Libération avec les vestiges des ponts et des quartiers alentours.

Grâce à l’engagement de l’Association pour un Musée de la Résistance et de la Déportation et surtout de son président Georges Carlevan secondé efficacement par Madame Marion Jeux, cette journée a été riche d’enseignements.
Témoignages, objets d’époque et photos d’Arles sous l’Occupation  ont complété la visite de la ville.
Nombreuses ont été les questions, les étonnements, les silences comme autant de marques de respect pour ceux qui ont donné leur vie.

Deux classes ont eu la chance et l'honneur d'écouter le témoignage de M. Etienne Girard, 86 ans, ancien résistant et membre du maquis de LLoris et qui a participé à la libération de Paris fin août 1944.

Les élèves ont écouté avec grand intérêt, ont pu poser différentes questions...
ils en sont ressortis émus, touchés par le courage, le dynamisme et l'humilité de M. Girard qui selon lui " n'a fait que son devoir, et qui n'est pas un héros!".

Monsieur Carlevan a conclu ainsi la journée : « La guerre est le pire des choses qu’un peuple puisse connaître.
Tous nous devons œuvrer pour que vivent les idéaux de paix et de liberté dans le respect des Droits de l’Homme. »                                                         

Cléry Guelaud, Ludivine Ambert professeurs d’Histoire-Géographie et les professeurs accampagnateurs.
En ce dernier jour de classe avant les vacances de février, on croise dans la cour du Collège Saint Joseph, une classe de 5° qui se prépare à partir dans la ville voisine
d’Avignon.
« C’est  pour L’Histoire des Arts, explique Pierre à un camarade qui lui demande des explications sur sa journée.
On va d’abord  au musée du Petit Palais pour étudier des œuvres qu’on a choisies sur le thème de la lutte entre le Bien et le Mal et ensuite on ira aux Archives
Départementales ».

De quoi parle t-il ?
D’une innovation promue par le Ministère de l’Education Nationale.
Désormais, tous les ans, au cours des quatre années de collège, chaque élève choisira une œuvre qu’il analysera.
Les éléments de cette analyse seront consignés dans son livret. 
C’est sur la base de celui-ci que les élèves seront interrogés, à l’oral,  devant un jury.
La note obtenue sera comptabilisée dans le total des points nécessaires à l’obtention du Brevet National des Collèges.

Une matière supplémentaire ?
C est ce que l’on pourrait croire au premier abord , si Valérie Montluet , responsable du Service Educatif des Archives Départementales ne nous avait pas rapporté
l’émerveillement des élèves devant les réserves de manuscrits, dans une des chapelles du Palais des Papes - « On se croirait dans Harry Potter ! » - s’exclamait  l’un d’eux - 
tandis que Geoffrey lui déclarait en matière d’au revoir « Moi,  Madame, j’ai  pas l’habitude des musées, mais là,  c’était super !!! .
Une journée marquante donc pour cette classe du collège Saint-Joseph !

Florence Garot
Sortie à AVIGNON
Formation premier secours
«Au delà de l’enseignement des disciplines obligatoires, nous avons le souci de développer tous les formes d’apprentissages et lorsque le capitaine des pompiers a
proposé d’initier élèves et enseignants aux gestes de premiers secours, nous avons ouvert la formation à tous. »  explique Monsieur J.J Ayme,  directeur du collège Saint-
Joseph,  avant de remettre les diplômes à tous ceux qui savent désormais comment se conduire devant un blessé ou un brûlé, que ce soit dans la famille ou dans la rue. 

Il en est ainsi de Jérémy, collégien et futur pompier « Avec ce que j’ai appris, je peux faire face à toutes les  situations,  avant que les secours n’arrivent, surtout que je
garde souvent mon petit cousin qui est un vrai casse-cou ….ça  peut être utile… »

Par ailleurs,  depuis quelques temps l’installation d’un défibrillateur a été rendue obligatoire dans tous les lieux publics, et cette nouvelle disposition nécessitait  une
formation à son utilisation.
En effet, si un document imagé accompagné d’une fiche d’utilisation est joint à l’appareil,  rien ne remplace une connaissance préalable de l’usage de l’appareil pour en
tirer un parti plus rapide et donc plus efficace. 
Les jeunes diplômés sont désormais également au fait de cette manipulation.
Ensemble scolaire d'enseignement catholique de CHÂTEAURENARD